lundi, avril 23, 2007

Présidentielles : les lendemains qui déchantent

Je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, je n’ai même pas réussi à me soûler la gueule hier soir…

Rigolons toutefois un peu :
si vous voulez tester dans quelle étagère, jouez à ce petit jeu !

Cliquer ici pour jouer : Hold your drink

1 commentaire:

chris a dit…

Moi, je ne veux pas vieillir sous le rêgne de la droite exrtême.
Manger des nouilles tous les jours et se faire matraquer dans tous les sens.
Ah non alors.

D'ailleurs, la France n'a plus besoin de son peuple.
Le peuple s'en fout.