mardi, septembre 09, 2008

Faites vos valises...

La fin du monde est prévue pour mercredi 10 septembre 2008.

11 commentaires:

Paul a dit…

Well done: another one I wish I had found!

The world disappears down it's own "cul"!

isabelle a dit…

Ah, en effet, cm, vu comme ça, procrastination ou pas, impossible d'échapper à notre sort.

L'expression "fin du monde" me fait toujours penser à la chanson de Véronique Sanson, définissant une certaine forme non désirée de solitude:
"Et on se perd
Dans un désert impitoyable
Une solitude inoubliable
On se demande s'il vaut mieux pas passer ailleurs
Mais quand on est seul
On est mi-maître, mi-esclave
Du genre de vie qu'on se prépare
La fin du monde est pour demain"


En visionnant le genre de mort qu'on se prépare (l'amusante prévision du petit film enblogué), il me semble entendre des millions de gens se fredonner tout bas pour lutter contre la panique: "Et quand on est seul, la fin du monde est pour demain..."

Brrr...

William Skyvington a dit…

Il serait dommage que le folklore alarmiste et totalement ridicule (mais drôle) autour du LHC cache, tant soit peu, sa portée scientifique extraordinaire. Cet engin expérimental est réellement le symbole contemporain de notre quête existentielle des origines du Cosmos et d'Homo sapiens. C'est un sommet scientifique. Une manne philosophique.

cm a dit…

Tu as tout à fait raison, William, mais j’ai été tellement énervée à la lecture de la plupart des commentaires stupides sur de nombreux journaux online, que je n’avais plus envie de parler sérieusement de ce projet merveilleux.

Et le séjour du pape en France ne fait que rajouter à mon énervement... J’ai dû attendre 20 minutes avant de pouvoir traverser la rue devant la Maison de la Radio... Sans oublier les conneries qu’on nous raconte à la radio (je ne regarde plus les infos à la télé).

isabelle a dit…

Les commentaires autour de l'accélérateur auraient fait des victimes en Inde... (enfin, une victime) Quels vrais désespoirs ou vengeances ont-ils été voilés par le prétexte de la crainte de la fin du monde?

William Skyvington a dit…

L'accélerateur de particules le plus inquiétant, à mon avis, est le petit Nicolas, qui donne bien l'impression de vouloir remettre la France à la religion. Et, quand il a une idée dans sa petite tête... Qu'est-ce qui faut courir cette minuscule Sarkicule ? On dirait qu'il reste le seul à prendre toujours au sérieux le supposé mot de Malraux sur la religion au 21e siècle.

cm a dit…

Ha ! J’aime bien "Nicolas, l’accélérateur de particules"...
Malheureusement, il n’est pas si seul : il y avait 200 000 personnes au Champ de Mars – pour la plupart des jeunes...

isabelle a dit…

Oui, c'est très bon, ça, le petit "nicolas accélérateur de particules", on peut même ajouter, accélérateur de ridicule, à en rajouter sur la positivité à espérer de la laïcité... Comme si l'alternance à la religion se devait d'être inclinée, grâce à cet adjectif (laïcité "positive", mon c...), vers le respect absolu de la dite religion.
Mais il est effrayant de voir, comme vous le faites remarquer, cm, que ce sont des milliers de personnes (dont bcp de jeunes, qui, à part les simples curieux peut-être) ont été vues en "adoration" bêlante devant un symbole ridicule et ostentatoire de superstition avérée...

William Skyvington a dit…

J'ai beaucoup apprécié l'article d'Alain Duhamel dans Libé intitulé Benoît XVI, un pape providentiel. Avec Joseph Ratzinger à la tête de l'église, les choses sont claires pour les non-Catholiques. Plus archaique que Ratzinger, tu montes directement au paradis de Bernadette Soubirous.

isabelle a dit…

D'accord avec vous, mister William, sauf sur un point: même avant lui, les choses étaient claires, mais quand même: j'ai tjs été trop velléitaire, n'ayant pas encore envoyé ma lettre pour me faire "débaptiser", en tout cas me faire rayer des listes tenues pour les baptêmes: mes parents, ma soeur, un de mes frères ont eu plus de détermination, ils l'ont fait... Je crois que dès que j'ai le temps de leur envoyer une lettre bien sentie (dont ils se foutront papalement), je soulage mes agacements antipompe religieuse.
La spiritualité ne passe pas pas leurs religions, nom de nom!

William Skyvington a dit…

Se faire "débaptiser" en renvoyant sa carte aux autorités catholiques. Quelle démarche splendide ! Ça rappelle les soldats américains qui détruisaient leur carte militaire à l'époque de la guerre du Viêt-Nam. Chez nous, les Anglicans en Australie, aucune bureaucratie ne comptabilisait les baptêmes. On supposait, je crois, que le Bon Dieu protestant reconnaîtrait les siens, même sans cartes d'identité. Là où il y aura des problèmes pour ceux qui souhaiteraient faire marche arrière sur le plan religieux, c'est chez les mâles juifs. Peut-être la recherche génétique permettra-t-elle un jour de faire repousser la peau autour du zizi.