samedi, février 14, 2009

France et USA

Je me demande comment ils vont faire pour se comprendre...



9 commentaires:

Agnelo a dit…

>> Je me demande comment ils vont faire pour se comprendre.

Ils n'auront qu'à parler la langue de bois.

Paul a dit…

Yes a materful performance by Obama, no denying it. His timing suggests much hard training in the art of political speech-making, note the use of the pause. And most impressive perhaps, was that he did not appear to be staring, automaton-style at an autocue. Powerful stuff.

However I should add that I am certain that many English people would find Sarkozy's performance most attractive, or at least charming and entertaining - believe it or not!

William Skyvington a dit…

Peut-être suffit-il, pour le bien-être de la France, que Sarko arrive déjà à prononcer avec son accent grotesque les mots "make money". J'ai le sentiment de me retrouver dans l'ambiance d'un bazaar oriental. J'ai été surpris par ce video. J'avais pensé que Sarko se démerdait correctement en anglais. Est-ce qu'il fait exprès le clown, au second degré, avec son "make money" ? Je n'arrive pas à croire qu'il soit réellement aussi nul que ça en anglais...

cm a dit…

@William
Déjà que son français laisse à désirer...

Mais je vais essayer de trouver d’autres vidéos, au cas où.

@Paul
Considering the comments I could read on YouTube last night, most of the English speaking people were not at all charmed by this performance.

@Agnelo
Pour l’instant, Obama n’est pas trop langue de bois.

Paul a dit…

@CM
"Considering the comments I could read on YouTube last night, most of the English speaking people were not at all charmed by this performance."

Ah well obviously lefties!!

I think that Sarkozy knew perfectly well that he was mangling his "English" - the smile said it all. It was perhaps a little "informal" for the president of a country that takes the office of president very seriously indeed. And it must be agreed that even if he didn't actually do anything (apart from hoarding cash in the various wall-safes at the Elysée) the charming and cultured Jacques Chirac at least looked like a president unlike the present incumbent who, to me, resembles a slightly dubious used-car dealer.

jordaenne a dit…

bonjour CM

Ah CM que c'est drôle les mots de Sarko.
Il parle anglais comme les premier ministres anglais du Canada ont parlé le français! ha ha. excellent. merci.

Paul a dit…

@Jordaenne.

If you think that's bad, you should hear MY French...

(Si vous pensez que celui-ci est pauvre, voila! ecoutez à mon français!)

Fleur a dit…

Euh... Êtes-vous sûre, cm, qu'il tentait là de parler anglais? Il me semble que cela ressemblait à du pur sarko dans le texte: étant tout, décidant de tout, pensant tout savoir, et pouvoir tout, il est même devenu une langue à lui tout seul, non?
Enfin, disons: il n'est qu'un patois, mâtiné de langue d'avocatoris (celui qui détourne, comprenne qui voudra) plus que d'advocati (celui vers lequel on se tourne, qu'on a appelé pour soutenir ou conseiller juridiquement: sa ...nationalité, avant d'être "président", n'était-elle pas d'abord "avocat d'affaires"?)!
Mon discours ne vous paraît pas clair? hum, il est vrai que disserter sur du sarko en VO, c'est compliqué: j'ai du mal à traduire ma vision en français naturel, il est vrai...
Toujours est-il que, dans l'une ou l'autre de ses langues, il aura tout loisir de dire qu'il est un incompris (et moi aussi?), et que son gouvernement n'a pas su être "pédagogique" vis-à-vis du peuple français pour expliquer (et imposer) ses "réformes".
Au fait, ça se dit comment, "réforme", en anglais?

Fleur a dit…

Un exemple parmi tant d'autres d'ambiguïté due probablement aux différences d'"interprétation" de langages (si l'on s'accorde sur le fait que le dessin est bien aussi un langage): les racistes sont-ils des hypocrites?