vendredi, février 02, 2007

1er février 2007 – fin d’une époque !

Je viens de regarder les infos sur France 2. Bien évidemment, on a eu droit à quelques reportages sur l’interdiction de fumer dans les entreprises. Un autre sujet – très court, mais fort intéressant – parlait du changement de l’image du fumeur dans la société française.

Ainsi, j’ai pu apprendre qu’on a retiré la cigarette de la bouche Malraux sur les timbres-poste le représentant.
De même, James Dean est devenu non-fumeur sur les posters.

Cela ne vous rappelle rien ? Staline ? Retouche photo ? Non ?

Va-t-on aussi retoucher les films ? Essayons d’imaginer Jean Gabin, Humphrey Bogart…

Par ailleurs – Agoravox en a déjà parlé il y a quelques jours – dans certains lycées belges, les élèves sont obligés de porter un badge les identifiant comme fumeur. On en a parlé également à la radio.

Cela, non plus, ne vous rappelle rien ? Etoile jaune ?

Complément d’info : il semblerait qu’André Santini se montre assez réticent par rapport à la théorie sur le "tabagisme passif". Et aux personnes bien intentionnées d’ajouter : "C’est un provocateur !". Provocateur ou pas, moi aussi, j’ai quelques doutes quant au bien-fondé de ces études.

5 commentaires:

Stinker a dit…

Tu ne peux pas douter du bien-fondé de ces études, ou alors c'est un dialogue de sourds et plus rien n'a de sens, ni l'interdiction, ni le refus de l'interdiction.
Mais même si les conclusions de ces études étaient exagérées - admettons qu'elles le soient - ce serait quand même une raison suffisante pour ne pas empoisonner les autres. Il faut admettre que les autres, Schwesterchen, ne sont pas responsables ni de ton aspiration à la liberté, ni de ton aspiration à la dépendance. Comme les gens ne sont pas assez grands pour comprendre ça tout seuls, le gouvernement pond des lois et invente des punitions. C'est pour cela que je trouve qu'il y a une cohérence 'a priori' dans les mesures d'interdiction.
Mais les mesures doivent être mesurées pour être cohérentes. Et là, je trouve aussi qu'ils ont pété les plombs. Cela aboutira à transformer un acte stupide en acte rebelle. C'est dommage pour la rebellion.
Des rebelles comme Santini, tu m'excuseras ... Je trouve qu'on fait un peu trop de place à ce clown.

En revanche, l'interdiction de fumer dans les aéroports et les gares... et peut-être sur le pont des bateaux ? Là, je trouve qu'ils vont trop loin. D'abord parce que même les non-fumeurs ne font que passer dans les aéroports. La probabilité qu'ils se ramènent la malaria ou les amibes de leur voyage est infiniment supérieure à celle de choper le cancer dans la salle des pas perdus. Quant à protéger les femmes de ménage, oui, très bien ! Mais qu'est-ce qu'ils comptent faire pour les décontamineurs des centrales nucléaires?

Or, les mecs qui cogitent ces lois dans leur caboche de député n'ont jamais pris un avion pour nulle part, ils n'ont jamais posé leurs valises pour allumer un clop et réfléchir 5 minutes à la direction qu'ils allaient prendre, ils n'ont jamais guetté les silhouettes qui descendent des trains, ils comprennent que dalle aux films de Lelouche (Claude ! pas Pierre!) et ils en sont fiers, ils n'ont jamais entendu Jonasz chanter : "on fume juste une cigarette et en avant pour la nouvelle vie." En d'autres termes, ce sont des cons.

Paul a dit…

I share your disgust (of course) at these revisionists with their "Politburo" re-touching policy - the same of course in Orwell's 1984: "...we have always been at war with... etc."

Well "Big Brother" is certainly watching us now - with a vengeance.

Incidentally I suppose it will be illegal to produce a film in which any of the characters - even the baddies - smoke. After all I suppose a special permit would be needed to allow an actor or actress to "smoke in the workplace".

What a lot of bollocks it all is.

Wouldn't it make a refreshing change if a government - just once - said "as from tomorrow you CAN do this" All they ever do is stop us or ban something. So negative.

Meanwhile the "great and the good" are meeting at Davos in Switzerland to discuss "Global Warming". I presume that this will be blamed on the burning of tobacco as well.

Meanwhile, I wonder why the health fascists are so busy trying to keep us all alive for ever when it is perfectly obvious even to a child that were the planet not so grossly over-populated then there would be no global warming - if there is a such a thing and if the sun is not after all to blame.

cm a dit…

Sans rentrer dans les détails de ces études, je comprends facilement que la fumée de ma cigarette peut déranger mon voisin de table dans un restau (d’ailleurs, elle me dérange moi-même !).

Toutefois, certains aspects de cette loi m’inquiètent :

- l’agressivité dont certains non-fumeurs font preuve à l’égard des fumeurs (il y a qu’à lire les forums ou réactions sur les journaux online) – on dirait que la loi antitabac s’est transformée en loi anti-fumeur,

- l’état des rues : l’entrée de mon immeuble est bordée à gauche et à droite par des boîtes de prod. Depuis deux jours, je constate que les mégots débordent du caniveau pour se répandre sur les trottoirs. J’attends avec impatience les premières plaintes à ce sujet, et, à terme… l’interdiction de fumer dans la rue !

Par ailleurs, il va falloir que je trouve une méthode infaillible pour gagner à la roulette afin de m’acheter une maison avec un gros mur autour : le contrat de location non-fumeur qui existe déjà aux USA va bien finir par arriver en Europe.

Stinker a dit…

J'entendais une interview de Simone Veil au moment de la première loi anti-tabac (sous Giscard). A l'époque, il n'était pas envisageable d'interdire de fumer dans les restaus. La prochaine étape sera donc l'interdiction de fumer dans la rue.

Je n'ai pas le droit de fumer chez moi. Donc, même si je voulais... Aux Etats-Unis et au Canada, un fumeur ne trouverait pas de logement du tout, sauf à aller dans la zone de la zone, où il n'est pas rare que les balles sifflent à ras des persiennes. Il serait obligé de mentir à son assurance, sauf à payer des surtaxes que personne ne peut payer, et à ne pas être couvert de toute façon.

Donc, dans les faits, il est déjà impossible de fumer. En résumé, fumer aujourd'hui :
1) dérange les autres (c'est prouvé)
2) nuit à sa santé (c'est prouvé)
3) coûte très cher (c'est évident)
4) met les fumeurs dans une situation trés inconfortable vis-à-vis de la société ( au niveau du logement, de l'assurance, du travail).

Pour continuer à fumer, il faut être un peu idiot ? je vous le demande. C'était d'ailleurs l'argument d'un chef d'entreprise irlandais qui a décidé de ne plus embaucher de fumeurs du tout (mais ça se pratique déja aux Etats-Unis) en arguant que si quelqu'un continuait à fumer dans l'état actuel des choses, ça ne pourrait être qu'un imbécile qui ferait du sale boulot.

Paul a dit…

CORRECTION

Apologies, my wrath caused me to ascribe Davos as being the location of the Global Warming Conference. It is of course in Paris.

After all the anti-smoker nonsense emanating from the "City of Light" (unless of course you smoke) I expect further large volumes of hot air...