lundi, juillet 21, 2008

Musique et alcool

J’allais éteindre mon ordinateur (pour une fois, je voulais me coucher tôt) lorsque je suis tombée sur un article fort intéressant qui sera publié en octobre dans la revue "Clinical & Experimental Research." Après une première lecture, je n’en croyais pas mes yeux.

J’ai donc nettoyé mes lunettes et me suis servie une autre bière (pourtant je n’écoutais pas "Wine is fine, whisky is better" à tue-tête, mais Barbara à un volume sonore très faible).

Il semblerait que plus la musique est forte, plus on boit : "Nicolas Guéguen et ses collègues se sont rendus dans deux bars dont les propriétaires les ont laissés manipuler le volume sonore de la musique lors de trois samedi soirs. Ils ont choisi au hasard 40 hommes âgés de 18 à 25 ans qui ont commandé un verre de bière pression et ont suivi leur consommation à des niveaux sonores différents."
Source : Le Point

Et ils appellent ça une étude scientifique ? A ce moment-là, on peut aussi prouver la dangerosité du Red Bull après l’avoir testé sur 7 souris ménopausées (choisies au hasard) pendant 3 samedi avant Noël. Si jamais elles font leurs courses dans les Grands Magasins, bonjour les résultats !

Moi aussi, je vais publier une enquête : dans mon entourage 30 personnes (moi y compris) fument plus d’un paquet de cigarettes par jour depuis plus de 20 ans. Aucune personne n’est atteinte de cancer. Par ailleurs, elles sont toujours en vie ou alors décédées parce que plus de 95 ans (âge raisonnable pour mourir, avec ou sans cigarette). Conclusion : la cigarette ne tue pas.

Précision : le premier article que j’ai lu à ce sujet était en allemand. Le second, en français. Je sais que la presse copie la presse. Comme je n’ai pas pu lire le produit final, je ne sais pas si l’étude est vraiment bidon, ou si les journalistes ont déformé ses propos. Rendez-vous en octobre.


3 commentaires:

Anonyme a dit…

cm, héhé, si la fiabilité de cette info est identique à celle de l'info que vous aviez vue dans plusieurs journaux internationaux (qui se copient d'où je suppose une nouvelle mondialisation du "copyright" d'un genre nouveau...) à propos de "l'embellissement" avec "fraise" porteuse de touristes en plus grand nombre de la tour Eiffel, il me semble qu'il faut tout de suite tourner la page et attendre l'annonce hilare des petits plaisantins: c'est une farce! (non?)

Fleur

Jarod Bendson a dit…

Je me permets d'apporter un complément d'enquête pour votre étude personnelle :
98,7% des Français qui fument plus d'un paquet de cigarettes par jour n'ont plus un centime d'euro dès le 10 du mois. S'il peut éventuellement leur arriver de mourir prématurément, c'est parce que les légumes sont trop chers.

Cela étant, je suis complètement d'accord avec l'étude que vous évoquez. En effet, c'est parce que la musique est trop forte dans les églises que les troquets d'en face sont toujours bondés le dimanche en fin de matinée.

Anonyme a dit…

Sais pas si cette info est plus fiable que les autres, mais, frères, soeurs, convertissez-vous et rejoignez la "Seule et Universelle Eglise des Fumeurs de Dieu", si vous ne craignez pas de perdre votre âme d'athée en devenant adepte de cette religion pour l'amour du fumeux...

De quoi elle parle? de ça:

Un patron de café du quartier de Alkmaar, au nord d’Amsterdam, va transformer son café en “Seule et Universelle Eglise des Fumeurs de Dieu“, espérant pouvoir contourner l’interdiction de fumer dans les lieux publics datant du 1er juillet. Dans cette église seront vénérés “la fumée, la feu et la cendre”, explique le patron du café “Le Tilleul”, Cor Bush, qui se dit défenseur de “la liberté religieuse” de la constitution des Pays-Bas, pays majoritairement protestant et composé d’innombrables “églises“.

Les personnes qui se joindront à l’église recevront une carte et seront autorisés à allumer une cigarette, ceux qui n’en possèdent pas devront respecter l’interdiction. Une dizaine de cafés désireraient rejoindre son “église“, selon Cor Bush, qui va accrocher aux façades des établissements membres un certificat où il sera écrit que “la communauté de l’église des fumeurs est libre de fumer pour honorer le bon Dieu en paix”.

Saisi par l’association Red, composée de patrons de petits bars, un juge a rejeté la semaine dernière la requête visant à repousser d’un an l’entrée en vigueur de cette nouvelle loi. Selon Red, la loi devrait autoriser des exceptions pour les petits cafés qui n’ont pas d’employés et peu de moyens pour aménager des locaux dédiés aux consommateurs fumeurs.


Fumen! (mais, promis, hein? plus de boogie woogie dans votre fumettes du soir, oouh)

Fleur