mercredi, juillet 16, 2008

Roselyne et les interdits

Afin de lui simplifier la tâche, je lui propose d’interdire tout ce qui peut faire plaisir à 90% de la population, parce que 10% posent problème (liste non exhaustive) :
  • Red Bull – la boisson en elle-même n’est pas dangereuse, mais incitation à l’alcoolisme
  • Jus d’orange – peut être mélangé à n’importe quel alcool, donc incitation à l’alcoolisme
  • Open Bar/Happy Hour – incitation à l’alcoolisme
  • Coca – excellent remède après une cuite
  • Jeux vidéo – incitation à la violence
  • Heavy Metal – incitation au suicide
  • Internet – risque d’addiction sévère
  • Tabac – c’est fait
  • Vie sociale – risque de rencontrer des personnes susceptibles de penser par eux-mêmes
Je luis conseille également de réfléchir rapidement sur une loi de prescription (gratuite et obligatoire) d’antidépresseurs pour tous.

7 commentaires:

merde a dit…

N'oubliez pas d'ajouter le ricanement (risque de vexer la roselyne de base) et l'esprit narquois (mêmes effets) à votre liste, cm...

chris a dit…

Rien qu'à voir Roselyne et si on a le malheur de mettre le son, l'anti- dépresseur peut être un bon palliatif;
Il est interdit d'interdire et à force d'interdire...Si elle a pu être pharmacienne, tout le monde peut fabriquer sa propre potion.
Je viens de voir un reportage : au Pérou, un " chaman" propose des "vacances" purificatrices avec une plante hallucinogène. Il faut " seulement" être en parfaite santé mentale pour rentrer chez soi, amaigri, fatigué mais heureux.
Avec toutes leurs bêtises, ces ministres à la Bachelot poussent à faire n'importe quoi.
Ici, dans un parc, il y avait une autruche qui s'appelait Roselyne; elle causait tant de problèmes qu'il a fallu la remplacer par des poneys bien tranquilles.

cm a dit…

Merci Chris, j’avais oublié d’ajouter les livres de Carlos Castaneda à ma liste – évidemment, ils doivent être interdits, sinon brûlés.

Paul a dit…

C'est necessaire d'adjouter toutes les voitures avec un reservoir d'essence...

Le raison? La possibilité d'un excès de vitesse...

chris a dit…

Ce serait drôle d'arriver à Paris avec des chevaux de trait, les postiers bretons sont superbes et même le crottin sent bon.

Il y a un roman anti- grisaille à lire en ce moment: " Le Montespan" de Jean Teulé. Il me fait penser à un personnage actuel détesté mais plusieurs passages truculents sont à se tordre de rire.

Ici, les fêtes se succèdent avec frénésie, de Brest aux vieilles charrues en passant par Douarnenez, les gens ont besoin de s'éclater et Roselyne n'osera pas se pointer chez nous, elle n'a pas le pied marin. A la baille.

Jarod Bendson a dit…

A mon avis, l'ouvre-bouteille est la principale cause d'incitation à l'alcoolisme, juste devant le bac à glaçons en forme de cœur et l'ombrelle cocktail en papier crépon qui séduisent tant cette jeunesse irresponsable.

Anonyme a dit…

Que vous êtes tous romantiques! de l'autruche Roselyne au bac à glaçons en forme de coeurs, vous allez tous postuler au plus mignon bébé de France - ah non, c'est trop tard, flûte -, alors au plus hâbleur blogueur de Bretagne (voui, paskefôpaexagérékanmèm! ni de France ni de Navarre)!

J'imagine bien le crottin de cheval juste devant la porte de mon immeuble: plusieurs, même, le temps que le facteur prenne un p'tit verre avec les quatre étages, y aura bien un gros machin odorant et qu'on ne pourra enjamber qu'avec grands risques... et nos petits arrière-trains, alors, après des glissades de peu d'élégance? Chris, vous y pensez, hum? pitié!!! laissez aux facteurs les vélos, ils auront de beaux mollets (miam)...
ah, tout ça a un air de vacances! Dire que le soleil coule à flots, ça complète...
cm, personne n'a pensé, vraiment, à vous faire rembourser par la sécu? c'est un manque (cruel)!

Fleur