vendredi, avril 04, 2008

Entr’acte

Vous vous rappelez peut-être que j’ai décidé de ne plus parler de Sarkozy ou de politique en général (sauf cas de force majeure, avais-je dit ce jour). Non seulement, il n’y a pas de cas de force majeure en ce moment, mais tout simplement, il n’y a plus rien à en dire – JFK a déjà tout dit, il y a bien longtemps.

Evidemment, je pourrai parler aujourd’hui de Jean Nouvel et son prix Pritzker, mais je n’aime pas beaucoup les réalisations de cet architecte, notamment le musé du quai Branly (je suis obligée de passer devant plusieurs fois par semaine, ça suffit).

En attendant de trouver des sujets intéressants, je vous propose un petit entr’acte : un film d’animation minimaliste, tels que je les aime.

Enjoy !


7 commentaires:

stinker a dit…

Ha! ha! En voilà une manière de parler du chanoine sans en avoir l'air! Fais comme tu veux mais surtout ne pense pas à un singe (histoire Zen).

icecarol a dit…

so cute ce film !!!

c'est le jour où je dois encore passer chez lave'club (snif...non "love"), et je le déteste ><

Fleur a dit…

Minimaliste mais génial; j'ai adoré.
It's was complicated? But she smiled!
ah, she's gone?
Pourquoi diable faudrait-il donc penser au chanoine en voyant cette histoire d'amour compliquée (avec un bord de feuille en guise de porte claquée sur son nez...)? Ah, si l'on pouvait déchirer le contrat ("a voté!"), nous aussi, c'est ça?

cm a dit…

J’avoue que je ne vois pas très bien le rapport avec le chanoine non plus.

Jarod Bendson a dit…

Adorable.
Quoi de plus exaltant qu'une histoire d'amour de 3 minutes 10.
Au-delà, ça devient barbant, et on manque cruellement de papier.

stinker a dit…

@ cm
Mon commentaire ne visait pas la vidéo mais ton introduction :

Vous vous rappelez peut-être que j’ai décidé de ne plus parler de Sarkozy ou de politique en général...

Cela dit, vous faites bien toutes les deux de l'appeler "le chanoine". Il ne faut jamais appeler le diable par son nom.

Paul a dit…

Lovely