mardi, octobre 02, 2007

Microsoft News

Un hoax pas très loin de la réalité :
“Nous voulons donner aux consommateurs ce qu’ils demandent, et ce qu’ils veulent c’est retourner à XP”, déclare le responsable du développement chez Microsoft, Greg Elston.
Le SP1 de Vista réinstallera donc XP.

Il a ajouté que si les consommateurs se plaignaient encore ils réinstalleraient ME.
Source : Bbspot

Windows Vista Downgrade :
Trêve de plaisanterie. Dans un article du site 01.net, nous apprenons que non seulement les constructeurs de PC pourront commercialiser XP jusqu’au 30 juin 2008, mais également que certains d’entre eux "peuvent proposer à leurs clients un programme spécifique de retour à Windows XP. Baptisé Windows Vista Downgrade, il s'adresse principalement aux entreprises ayant des machines livrées avec Windows Vista Business et qui rencontrent des problèmes de compatibilité avec leur parc d'applications existantes."

Le grand public n’a pas cette chance, malheureusement. Certes, on peut toujours acheter son ordinateur de bureau chez un assembleur et demander XP, en revanche si l’on souhaite acquérir un portable, les choses se gâtent : seul Dell propose encore des machines équipées de XP. Les autres constructeurs ont adopté Vista, sans aucune possibilité de retour.
Source : 01.net

Vente liée :
Reste toutefois la possibilité d’avoir recours aux tribunaux. En effet, Acer France a été condamné à rembourser XP et autres logiciels installés sur une des ses machines dont un client ne voulait pas.
Source : ZDNet.fr

Alternative :
Installer Linux ! En ce qui me concerne, un CD d’installation Ubuntu attend sur mon bureau depuis quelques semaines déjà...

8 commentaires:

stinker a dit…

Ubuntu, Gentoo, CentOS, Slackware, Debian ... j'en passe et des pires ! A quoi il convient d'ajouter des Linux plus 'commerciaux'. Il n'y a pas une alternative mais des alternatives. Les pingouins se reproduisent et, chassés de la banquise par la fonte des glaces, les voilà qui entrent chez vous par la fenêtre ouverte....
J'ai installé Ubuntu dans une machine virtuelle, pour voir. On dirait que c'est écrit pour les enfants... Par défaut, il n'y a pas d'administrateur ... Il a la tête dans le sac comme aux heures noires de Microsoft. Pas de danger de faire des conneries. J'ai aussi testé les autres distributions, car il me faut en choisir une pour un serveur. Beurk (Je préfère Unix de très loin).
Je récapitule mes impressions des dernières distributions de Linux à l'intention des néophytes qui hésiteraient encore :

Ubuntu : trop simpliste
Gentoo : trop minimaliste
Slackware : pas assez de software
CentOS : trop de problèmes d'installation
Debian : software pas à jour.

Le résultat ... (si on réussit) est le même : même noyau ('Linux' proprement dit) et même software à quelques décimales de versions près. Ces distributions se différencient par leur administration, leur maintenance et leur 'packaging', la méthode qu'elles utilisent pour installer/désinstaller les logiciels. La plupart des distributions sont dites 'basées sur Debian' ou basées sur 'Red Hat' selon qu'elles utilisent l'un ou l'autre des deux principaux formats de packages repectivement introduits par Debian (.deb) et RedHat (.rpm). Ubuntu est basée sur Debian, Gentoo sur Red Hat, Slackware sur elle-même, car c'est la plus ancienne des distributions (suivie de près par Debian).

Linux n'a rien à voir avec Windows. C'est techniquement, intrinsèquement très différent. Disons que c'est un système d'exploitation dès le départ. (Windows, je ne sais pas ce que c'est!). Cependant cette manie de tout compliquer (d'habiller) l'administration sous prétexte de la simplifier en apparence rappelle étrangement la façon de faire d'une certaine compagnie, récemment condamnée par la justice européenne à une amende de 497 millions d'euros pour abus de sa position de monopole ...

Je te conseille quand même Debian. On préfère toujours l'original à la copie ... Je ne sais plus qui a dit ça ... Ils l'ont tous dit, non ?

cm a dit…

Tu as certainement raison, mon petit Stinker. Mais tu sais, lorsque nous sommes arrivés en Allemagne, mon père a commencé à apprendre l’allemand en lisant des livres pour enfants.

Comme je suis bien la fille de mon père, je vais suivre son exemple.

Ayant toujours travaillé sur Windows (ou alors sur un Mac SE, il y a des siècles), je vais commencer mon initiation à Linux/Unix par un OS "écrit pour les enfants..." ;-)

stinker a dit…

Il faut se méfier des trucs racontés aux enfants dans une société qui se propose de détecter les délinquants dès la maternelle. Aux dernières nouvelles, il y avait 2 méthodes d'apprentissage de la lecture : la méthode globale et la méthode syllabique. Appliquée à l'informatique, la méthode globale consisterait à clicker quelque part et à voir ce qui se passe, puis à associer le symbole avec l'effet produit. La méthode syllabique consisterait à analyser l'effet produit pour obtenir l'effet désiré et à le rattacher ensuite (éventuellement) à un symbole. La plupart des sysadmins 'patentés' de Microsoft savent toujours comment faire (= où clicker) mais bien souvent, ils ne savent pas ce qu'ils font. (Pardonne-leur, Seigneur!)

Linux avait (a toujours) un avantage considérable sur Windows : la gratuité et l'ouverture (non ! il ne s'agit pas de l'ouverture sarkostique). Comme disait Steve Ballmer, l'actuel PDG de Microsoft (le premier milliardaire en actions d'une compagnie qu'il n'a pas fondée - un grand humaniste en somme) : « Linux, c'est la peste ! ». Et forcément, on s'attendrait à ce que les gens préfèrassent le choléra.

Mais Linux a aussi une faiblesse : le foisonnement des distributions qui a eu pour effet de compliquer énormément la tâche des administrateurs et dans une large mesure de pénaliser la connaissance. Il suffit de jeter un oeil sur les forums pour s'en convaincre : « Comment fait-on ça avec Ubuntu ? » , « Problème d'installation avec Mandriva ! » , « Need help on Fedora ! » « SuSE bootet nicht mehr ! »

A propos des distributions de Linux, voir cet article de Wikipédia

Vous me direz « Qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse !  » Certes, mais les distributions de Linux tendent à démontrer le contraire. Le mot « Linux » apparaît d'ailleurs de moins en moins dans les questions/réponses et on ne disserte plus que sur le flacon. Tout le monde veut être calife à la place du pingouin*.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
* J'allais dire « et vice versa », fidèle à ma morale pierredaquienne... Notez bien qu'un pingouin à la place du calife, ça serait pas mal non plus ! D'ailleurs ... notre calife ... n'est-il pas un pingouin qui se prend pour un aigle ?

chris a dit…

Enfin, je rigole. C'est excellent.
Quand j'aurai réussi à installer firefox ou opéra sur mon modeste XP, ça ira mieux; car mon fournisseur fait barrage...A moins que ce ne soit du délire de ma part.
Tu es bien bon , Stinker, de renvoyer le petit Lui au statut de pingoin, quoiqu'il y ait une ressemblance.
Ici, on dirait " Paulig an Diaoul".

cm a dit…

Stinker, ne me parle pas de "la méthode globale et la méthode syllabique".

Je n’y comprends rien. Faut dire aussi que j’étais dans une école primaire allemande en Roumanie. J’ai dû apprendre à écrire/lire en gothique aussi. Et je m’en souviens encore, alors que je ne l’ai pas pratiqué depuis 40 ans.

La méthode communiste serait-elle plus efficace ?

Pour finir, une citation de ton ami Pierre Dac :

"Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant."
In : Y'a du mou dans la corde à nœuds !

Stinker a dit…

S'il s'agit d'installer un système d'exploitation, je recommande la méthode Coué.

Paul a dit…

I can say with no fear of contradiction that VISTA stinks

(Je peux dire sans peur de "contradiction" que Le VISTA - c'est la merde)

Pardon comme toujours pour mon Français

Paul a dit…

And just wait until I write up the VISAT farce on my blog!

(Et attendre jusqu'a j'ecrit sur VISTA sur mon blog)

Grrrrrrrrrrrrr!