mercredi, janvier 09, 2008

TV sans pub et qui parle français uniquement

Dans son "Sarkoshow" d’hier, le président de la république a précisé qu’il souhaitait supprimer totalement la publicité sur les chaînes publiques. Montant des revenus publicitaires : 800 millions d'euros.

Il faudra donc bien trouver cet argent ailleurs. Mais comme notre Super Président n’est jamais à court d’idées, il a déjà trouvé la solution :

"[il] évoque ainsi la possibilité d'instaurer une taxe ‘sur les recettes publicitaires accrues des chaînes privées’ comme TF1, M6, BFM TV (groupe Nextradio TV, maison mère de 01net.com) mais aussi ‘une taxe infinitésimale sur le chiffre d'affaires de nouveaux moyens de communication comme la téléphonie mobile ou l'accès à Internet’".

Pourquoi pas ? Mais comme il est bien précisé dans l’article sur le site 01.net, cela pourra "conduire à faire payer plusieurs fois le contribuable abonné à un service télécom" :

"Les FAI et les opérateurs mobiles, eux, n'ont a priori rien a gagner dans l'opération. Par ailleurs, la mesure pourrait conduire à faire payer plusieurs fois le contribuable abonné à un service télécom : à travers la redevance audiovisuelle (116 euros par an et par foyer) et à travers ses abonnements Internet et téléphonique. Les opérateurs pourraient en effet être incités à répercuter la taxe, même ‘infinitésimale’, sur leurs tarifs."

Et là, je dis NON. Je n’ai pas de poste de TV dans mon salon, je n’ai pas accès à la télé sur Internet et je ne regarde pas la télé sur mon téléphone portable. C’est un choix. Par conséquent, j’aimerais bien que Super Sarko m’explique pourquoi je devrais payer des taxes, même infinitésimales, pour un produit/service que je n’utilise pas !

Il veut également supprimer "France 24". Argument :

"With taxpayers' money, I am not prepared to broadcast a channel that does not speak French." [En substance : avec l’argent des contribuables, je ne souhaite pas diffuser une chaîne qui ne parle pas français.]
Source : BBC News

Il veut la remplacer par "France Monde", une chaîne publique qui parle français uniquement.

Good luck Mister President !

Et pourquoi ne pas faire de "Direct 8" LA chaîne publique par excellence pendant qu’on y est ? Pour ceux qui l’ignorent encore, Direct 8 appartient à son ami bienfaiteur Vincent Bolloré.

Donc, si j’ai bien compris, je vais payer des taxes pour les chaînes publiques - France 2, France 3, etc. – auxquelles je n’ai pas accès et la seule chaîne disponible gratuitement sur Internet - je dois avouer que je ne l’ai regardée que 2 ou 3 fois à ses débuts - va être supprimée, sous prétexte qu'elle dispose également d’une version en anglais.

Et pour couronner le tout : afin de justifier ces décisions, il prétend qu’il s’inspire de la BBC. Je me demande s’il lui est déjà arrivé de la regarder ou du moins aller sur le site...

5 commentaires:

chris a dit…

Complètement dérangé de la tête, cet homme! Ses idées fusent dans tous les sens, il agit sans réfléchir et avant qu'il ne mette à jour ses chantiers,il aura encore divorcé et augmenté son salaire pour payer la pension alimentaire.
Ceci- dit, la T.V. en breton est payante et réservée à ceux qui ont du pognon; il n'y a plus que ça qui compte, pognon.
Les pauvres vieux dans leurs maisons de retraite sont hyper- taxés et il nous tombe dessus une obligation alimentaire pour un vieux papig qui a travaillé pendant 51 ans comptabilisés!
J'ai rêvé que le couple présidentiel rentrait dans sa pyramide, qu'une porte secrète se refermait sur eux et qu'ils vivraient d'amour, tout d'or cousus, en nous fichant la paix enfin. C'était un beau rêve.

Stinker a dit…

Euh ... Je pense que tout simplement, le but du jeu est la privatisation de France 2, un vieux fantasme de la droite, que Sarkozy remet au goût du jour. D'ailleurs, sur cette lancée, un autre grand humaniste devant l'Eternel, Devedjian ( à ne pas confondre avec Philippe Djian) a déclaré qu'il y avait trop de chaînes publiques...
Quad erat demonstrandum.

cm a dit…

Mais qu’on privatise France 2 ! Je ne regarde que le JT sur Internet et je dois dire qu’il est de plus en plus lamentable...

En revanche, je ne savais pas que la TV en breton était payante. Scandaleux !

William Skyvington a dit…

Pour les hommes politiques de la Terre entière, l'Internet se présente sous l'aspect d'une vache à lait extraordinaire qu'ils sont impatients de traire. Certains tenteraient de clôturer la bête, dans un parc nommé Censure, pour qu'elle ne risque pas d'encorner nos enfants, nos braves citoyens. D'autres, considérant que la vache serait en réalité un taureau de combat déguisé en jolie fleur, souhaiteraient apprivoiser le fauve Internet. A chacun de ces hommes politiques intrépides, nous sommes des troupes innombrables à lancer en permanence cet avertissement simple : Touche pas à mon Internet !

stinker a dit…

Vous avez entendu la dernière ?
Pour compenser le manque à gagner des chaînes publiques ils vont taxer ... devinez quoi ! Les ordinateurs !
Ha ! ha ! Moralité : tu regardes, tu regardes pas, tu payes quand même. C'est la bourse ou le lavage de cerveau.

Au passage, je vous recommande cet article plein de 'sarkasmes'. C'est plus décapant que du "Poujad'ass" et tellement plus réaliste. :-(