vendredi, janvier 18, 2008

Save XP

Comme vous le savez certainement, la fin de la commercialisation de Windows XP est prévue pour le 30 juin prochain. Du coup, le magazine InfoWorld a lancé un blog (avec un compte à rebours) appelé "Save XP" pour que cet OS ne soit pas retiré du marché.
21 572 personnes (16 janvier) ont déjà signé une pétition demandant que la vente d’XP soit maintenue pour une période illimitée (keep it available indefinitely).

Compte tenu de la mort annoncé d’XP et de mon aversion pour Vista , je voulais me mettre à Linux depuis plusieurs mois déjà, mais je n’ai jamais trouvé le temps. Vous me direz, le temps, ça se trouve. Certes… mais comme mon XP fonctionne très bien et que j’en suis satisfaite… je vais peut-être trouver le temps de signer la pétition !

Ci-dessous une vidéo qui vous montre comment installer Vista en 2 minutes. Bien qu’en anglais, elle est facilement compréhensible par les personnes qui ne maîtrisent pas cette langue.

29 commentaires:

Paul a dit…

Excellent, excellent, excellent! I am truly sympathetic, having, in the past done more or less the same with two printers and three VCRs...

I was not surprised to hear that it didn't work: so much doesn't!

And there was something about that chap's manner that was very, very familiar!

stinker a dit…

There is another kind of machine which is compatible with Vista, XP and basically all Operating systems : a virtual machine. The concept of emulators is not new. Since there is an operating system running on a computer, you definitely want to emulate another operating system with a piece of sotware ( well ... maybe you don't even think about that but some people do). So geeks and computer scientists have been writing emulator for all operating systems from the oldest Commodore 64, Atari, Amiga, Apple II, as well as Nitendo and other game consoles, Windows 3.1 (called 'Wine'), etc to be launched on all other operating systems. The old good OS/2 from IBM already had a reasonnable Windows 3.1 emulation.

More then 10 years ago, VMware started to work on a virtual machine. A virtual machine doesn't fake an operating system (that's basically what an emulator does) but a computer. The Operating System is real and you install it from the CD (or CD image) but the computer is faked or, to be more precise, it is entirely emulated by the virtualizing software. So if you ever thought about installing Linux but still need to run some Windows programs or if you would like to play with Vista without endanger yourself or your computer, a virtual machine might not be more appropriate than a shredder for ANY Windows OS but certainly funnier and more useful in several cases.

The most used virtualizing sofware include vmWare, VirtualBox, QEMU and Xen. VirtualBox does a quite amazing good job on Linux. Here'a a snapshot of Windows XP running in a window under Linux. It looks like a Windows laptod embedded in a Linux computer. It's just a lot safer and cheaper. After all, Vista might be worth a window in your computer and is certainly funny as long as it stays in its virtual box and doesn't drive the real machine ( = pollute your computer with viruses and your mind with stupid thoughts ).

Je m'excuse auprès des francophones d'avoir écrit ce post en anglais. J'écris juste comme ça me vient ... et tout ce qui touche à l'informatique me vient en principe en anglais. J'ai renoncé à disserter sur la politique en français depuis que la politique a été abolie en France par qui vous savez. Mais tout de même, si vous m'en permettrez une courte et propre :

Notre imam présidentiel est allé en Arabie Saoudite pour démentir le vieil adage, selon lequel tout homme a dans son coeur un cochon. C'était pas un cochon ... c'était Dieu ! Ah ! Dieu est grand et miséricordieux ... qui nous envoie des dirigeants pour nous expliquer les mystères de notre âme.

Fleur a dit…

Cm, je n'avais pas vu ce texte-là, et c'est complètement bien vu !
J'ai dû acheter un portable cet été, et comme j'avais étudié les sites informatiques, j'avais vu combien les experts descendaient en flèche Vista... J'ai donc voulu trouver (à petit prix) un ordinateur avec le bon vieux XP, et bien impossible ! Toutes les offres comportaient Vista, rien avec XP, et il aurait fallu acheter tout séparé très très cher (donc avec mon tout petit budget et l'urgence d'avoir du matériel qui marche, j'ai dû renoncer à cela)!
J'ai donc Vista, qui possédait certes des joliesses (transparences de fenêtres de fichiers, esthétique plus mùoderne), mais avec des tas d'incompatibilités avec des logiciels que j'avais souhaité conserver... Les ennuis que j'ai en ce moment pour Internet viennent de là aussi, car Microsoft, pas content que j'aie pris des antivirus gratuits et autres installations gratuites, m'a bloqué certaines choses... Encore un domaine où ce n'est pas facile d'être libre (pour Linux, je ne pense pas avoir suffisamment de temps, d'argent et d'intelligence informatique pour opérer un revirement brusque : dommage !), et la colère monte !
Vous avez bien fait de garder XP (à faire quand on le peut)... Vive XP, Hou ! pour Vista !!!
Fleur

cm a dit…

Fleur, vous auriez dû faire comme moi : j’ai acheté en septembre dernier un laptop d’occasion sur eBay avec XP. Il fonctionne très bien !

Paul a dit…

Oui Fleur, en France c'impossible d'acheter un nouveau ordinateur sans Vista. Mon nouveau ordinateur (acheté Septembre) à Vista.

J'etait un idiot, parce que je suis des trente km de la Suisse et en Suisse c'est possible d'avoir XP sur un nouveau ordinateur.

stinker a dit…

Ici, on peut acheter un nouvel ordi avec XP à chaque coin de rue, car les magasins affichent "We're still selling XP!" pour attirer la clientèle.

Mais il faut remettre les pendules à l'heure en ce qui concerne Linux. C'est infiniment plus simple que Windows
- à installer
- à administrer
et c'est complètement gratuit (pour les distributions non commerciales).
C'est même trop simple ... et c'est le seul reproche que je ferais à Linux. Dans un effort de 'démocratisation', le système s'est ouvert à la ménagère de moins de cinquante ans... et on a beau faire, à tout vulgariser, on devient vite vulgaire.

Le CT'Magazine, qui fait autorité parmi les journaux d'informatique, organise régulièrement des séances d'installation, au cours desquelles l'on demande à un panel d'utilisateurs de compétences diverses (du novice au spécialiste, en passant par l'utilisateur moyen) d'installer les différentes versions de Windows et de Linux. Linux l'a toujours emporté en simplicité et en clarté depuis une bonne dizaine d'années.

Je ne m'explique pas pourquoi les gens continuent à utiliser les systèmes de Microsoft puisqu'ils s'en plaignent tout le temps (à juste titre). Ce doit être ça: le goût de se plaindre. Les utilisateurs d'ordis sont des moutons (ils ont cela en commun avec les électeurs. Mais ce sont peut-être les mêmes).

Cela dit ... n'oublions pas de mentionner le Mac. Je viens d'acheter un iMac au London Drugs du coin, car il me fallait un ordi disponible tout de suite et je n'avais pas le temps de monter un PC (avec Unix que je préfère à Linux, car - pour paraphraser un borgne célèbre - on préfère toujours l'original à la copie). Eh bien ... il en faut quand même pour m'impressionner en matière d'ordi, mais je dois dire que je suis sous le charme. Une copine, utilisatrice de Mac, à qui je faisais part de ma nouvelle acquisition, m'a souhaité « Bienvenue dans le monde du bonheur ». Du plus loin que je me souvienne, depuis Windows 3.0 ... 3.1, 3.11, 3.11 for Workgroups, NT, 95, 98, Millemium, 2000, XP, 2003 et Vista ... je n'ai encore jamais entendu un utilisateur de PC me souhaiter la bienvenue dans le monde du bonheur.

A propos de Windows, Linux et Unix, voici une petite introduction surréaliste en anglais et en français. (Je n'ai plus travaillé sur ce projet depuis l'élection présidentielle. Comme quoi ...)

Fleur a dit…

cm, je suis très ignorante, un laptop je ne savais pas ce que c'était avant que vous m'en parliez la semaine dernière ! Je ne connaissais pas les prix, alors, mais j'ai été dans l'obligation d'acquérir rapidement un ordinateur à petit prix (et un portable qui plus est), du coup, le choix s'est révélé moindre, d'où le résultat peu convaincant(urgence plus budget minable sont les mammelles des boulots foireux, si vous me permettez ce langage). La prochaine fois je saurais où demander conseil ?

Fleur a dit…

Pour être exacte, je voulais un Mac (plus pratique, pas de virus en masse, pas de souci, plus compatible avec certains boulots sur XPress ou InDesign), type MacBook, et j'étais prête à dire le Mac ou la vie, mais mon porte-monnaie a crié au meurtre, j'ai regardé autour de moi et j'ai dit ok, baby, t'as d'la voix, t'es le plus fort, j'obéis...

Fleur a dit…

Stinker, j'ai cliqué sur le lien mis dans votre message, mais je suis tombée sur cette page : Erreur de serveur dans l'application "Default Web Site"
Erreur HTTP 404.0 - Not Found

Description : La ressource que vous recherchez a été supprimée, a été renommée ou est provisoirement indisponible.

Code d'erreur : 0x80070002

Notification : MapRequestHandler

Module : IIS Web Core

URL demandée : http://localhost:80/local/unixversal/?content=unix&lang=en&inbox=unix/intro.php?lang=fr

Chemin d'accès physique : C:\inetpub\wwwroot\local\unixversal\

Session utilisateur : Anonyme

Méthode d'ouverture de session : Anonyme

Gestionnaire : StaticFile

Causes les plus probables :

* Le répertoire ou fichier spécifié n'existe pas sur le serveur Web.
* L'URL contient une erreur typographique.
* Un filtre ou un module personnalisé, tel que URLScan, limite l'accès au fichier.

Essayez la chose suivante :

* Créez le contenu du serveur Web.
* Vérifiez l'adresse URL du navigateur.
* Créez une règle de suivi pour effectuer le suivi des demandes ayant échoué pour ce code d'état HTTP et vérifiez quel module s'intitule SetStatus. Pour plus d'informations sur la création d'une règle de suivi pour des demandes ayant échoué, cliquez ici.

Plus d'informations... Cette erreur signifie que le fichier ou le répertoire n'existe pas sur le serveur. Créez le fichier ou le répertoire puis lancez à nouveau la demande.
Informations de version du serveur : Services IIS 7.0.

Fleur a dit…

Pour Linux, comment faire si on travaille avec des boîtes, en presse ou en édition qui sont sur Mac ou Microsoft ? Y a-t-il compatibilité ?
Un vendeur m'avait dit oui, mais je veux voir, comprendre et être convaincue du mieux bossant,avant d'acheter.

stinker a dit…

Arf ! Je suis trop nul des fois. Ce sont des liens sur mes serveurs locaux. Que d'informations, Fleur ! Tous ces messages proviennent de votre ordinateur car l'adresse http://localhost est la même pour tout le monde, en l'occurence votre ordinateur. Votre Windows intelligent vous a donc finalement proposé de créer une page. En fait, cette erreur de ma part aura permis de souligner s'il en était encore besoin l'intuition légendaire des logiciels de Microsoft.

Voici donc les bons liens :
in english et en français.
Vous rencontrerez sans doute d'autres bugs sur ce site, car je n'y ai pas mis le nez depuis longtemps.

Dommage pour le Mac. Ça aurait changé votre vie. C'est vrai qu'ils sont chers, mais ils le valent. En outre, dans ce domaine, il n'est pas rare de perdre de l'argent en croyant en économiser.

Quel genre de document auriez-vous besoin d'échanger avec des sytèmes Windows ou Mac? En d'autres termes est-ce que vous êtes plus sur le contenu ou sur le contenant? Ou allez vous répondre: "Qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse !"

Fleur a dit…

Cela dépend :
J'ai dû refuser de mettre en page chez moi des maquettes InDesign et XPress qui possédaient des photos et illustrations Photoshop et Illustrator, car je n'avais pas les logiciels de toute façon même pour PC (ça règle la question). En principe c'est du contenu à recoudre, retaper, couper, augmenter, en quelque sorte une fonction de secrétaire de rédaction (mais dans presque tous les périodiques, le SR s'occupe aussi bcp de la maquette et des photos à retoucher (j'ai fait 12 heures de photoshop en accéléré en stage, mais j'ai fini par oublier car sans matériel chez soi c'est compliqué, surtout si l'on ne s'en sert pas bcp non plus dans les divers remplacements effectués.
Sinon, le travail de correctrice ou préparatrice de copie (donc vous avez devant vous quelqu'un qui laisse plein de fautes sur le blog tout en étant obligée de ne pas en faire pour le boulot, c'est schizo) se fait la plupart du temps sur Word, apparemment maintenant les enrichissements typographiques (même les espaces fines et les insécables) ne bougent plus entre les Word PC (de chez moi) au Word Mac. Quel traitement de texte de linux serait adapté aux envois vers des Macs qui utilisent en principe les textes de Word pour les placer dans les maquettes InDesign ou XPress ? On m'avait dit que je risquais de ne pas avoir de compatibilité suffisamment ajustée pour que je ne m'arrache pas les cheveux en constatant que tous les insécables, fines, éléments de ponctuation et autres subtilités de garde-chiourme de la langue patiemment mis en place n'ont pas été reconnus par un autre type de traitement de texte...
J'attends vos lumières, mais surtout, surtout, ne remuez pas le couteau dans la plaie, si j'ai dû renoncer au Mac, c'était aussi à cause des impôts (faire son devoir de citoyen ou choisir THE Best Computer), quand je pense que ça sert à des vacances à Louxor et que mon Mac est juste un luxe, je sors mes larmes et je plorrr...
(ne me dites pas que les infos mises sur cette page peuvent servir à pénétrer mon ordinateur ? ahh effacez-moi ça !!!)
Ouh ! ça fait trois heures que je dis que je vais fermer l'ordi, il serait temps (nocamblogueuse se sent un vampirus fatigué)...

stinker a dit…

Les équivalents Open Source sont :
- pour PhotoShop : The Gimp
- pour Adobe Illustrator : Inkscape
- Pour MS OFfice (Word, Excel, etc) : Open Office

Ces logiciels sont matures et parfaitement utilisables et utilisés pour des tâches productives. En matière de compatibilité, ils sont supérieurs. Exemple : Gimp peut exporter dans le format propriétaire de PhotoSHOP (.PSP) mais pas l'inverse ; OpenOffice peut lire les documents Word (.DOC) mais pas l'inverse.

Comme ces logiciels sont libres et Open Source, rien n'empêche de les porter pour Windows. C'est le cas de Gimp: Gimp for Windows et d'Open Office : Open Office for Windows.

La mise en page proprement dite se fait en principe sur MAC dans les boîtes qui savent ce qu'elles font. Je ne connais pas d'équivalent d'XPress pour Linux/Unix (mais je ne suis pas au fait de toutes les applications).

Vous pouvez télécharger et utiliser ces logiciels sans frais et sans risque. A moins que vous ne soyez une spécialiste absolue de la retouche photographique et que vous n'utilisiez des fonctions improbables, Gimp devrait vous apporter entière satisfaction. Beaucoup de gens l'utilisent professionellement sous Windows (si tant est que l'on puisse faire quoi que ce soit de professionnel sous Windoze) , lorsque leurs boîtes refusent de leur payer une license Photoshop et qu'ils ne veulent pas ou n'osent pas travailler avec une version piratée.


Evidemment, il faut savoir que Microsoft trouvera toujours des astuces pour se rendre indispensable et obliger les gens à utiliser ses logiciels. Cela fait partie de sa stratégie de marketting. Ainsi la plupart des webmasters sont des ignares (s'ils étaient plus intelligents, ils seraient programmeurs) qui ont appris à développer des sites optimisés pour Microsoft Explorer. On a trouvé des codes dans ces sites qui faisaient planter à dessein les autres navigateurs (Firefox et Opera). La dernière trouvaille de Microsoft a été d'inonder le marché de claviers sur lesquels ils ont supprimé la touche "Scroll Lock" très utile sous Unix. Il y a quelques années, ils inventaient le "winmodem", un modem qui ne fonctionnait qu'avec Windows. Evidemment, on ne trouvait plus autre chose dans le commerce. Par l'intermédiaire de la compagnie SCO, ils ont envoyé des menaces aux compagnies utilisant Linux, en les invitant à payer des Royalties, Linux ayant soi-disant copié du code de SCO (un Unix commercial sponsorisé en-dessous par Microsoft). Il y a eu des années de procès au terme desquelles SCO a été ruinée.

Bref ... j'arrête là, car la moutarde me monte au nez ... Tout ça pour dire que Microsoft est ... et qu'avec un brin de morale, de même qu'on ne jette pas des piles au mercure dans la nature, on devrait appliquer à toutes les versions de Windows la recette indiquée sur cette vidéo. Seulement voilà, les gens n'ont pas de morale, ma pauvre dame !

cm a dit…

L’équivalent de QuarkExpress pour Linux est "Scribus".

stinker a dit…

@ cm
Tu vois, tu en sais plus que moi sur Linux. Enfin ... je ne m'occupe pas de PAO. Cela dit, je viens de trouver scribus dans la section print de mon port tree (arborescence de répertoires pour les sources). Alors, comme je suis forcément curieux, je vais le compiler pour mes systèmes préférés (OpenBSD et NetBSD).
Ça risque de prendre des plombes mais je vous en donnerai des nouvelles ... ou mieux je mettrai un screenshot sur mon site.

stinker a dit…

En vérifiant les liens mentionnés plus haut, j'ai relu avec plaisir
le paragraphe consacré à Theo de Raadt
sur la page OpenBSD de Wikipédia. Je partage à peu près son avis sur Linux.

Fleur a dit…

Merci pour toutes ces infos.
A aller approfondir donc (je peux comprendre vite si on m'explique longtemps... j'ai intérêt à lire à fond les manuels car je risque de faire des bêtises), en voyant aussi ce que peuvent accepter les différentes boîtes où je bosse. Mais ça semble mal parti : dans un endroit, il ne faut surtout pas utiliser quelque chose de craqué, résultat, il n'y a qu'un Mac et un seul Xpress, je dois aller travailler quand la maquettiste n'est pas là et inversement. Une autre machine a été demandée mais ce ne sera pas pour 2008 non plus apparemment. Pratique !
Je récapitule donc :
- Scribus pour Xpress
- Gimp/Windows pour Photoshop
- Inskape pour Illustrator
- Open Office/Windows pour ms
Office
Ok : merci, vous deux (Stinker+cm, dites-donc, cm, vous en connaissez un rayon ?! Vous utilisez Scribus pour votre travail et ça marche avec les collaborateurs ?)

Stinker, un doute :
"Gimp peut exporter dans le format propriétaire de PhotoSHOP (.PSP) mais pas l'inverse ; OpenOffice peut lire les documents Word (.DOC) mais pas l'inverse."
Donc, si je bosse sur Gimp et Openoffice, mes partenaires qui n'ont ne les auraient pas ne pourraient plus lire (ou travailler sur) les documents ? Pour l'instant les boîtes, même si elles cherchent à râcler les fonds de tiroir sur les contrats (piges fondantes et CDD fondus), les habitudes de travail sur les marques ne se modifient pas.

Parenthèse pour Microsoft, ces (censured) de sal...(censured again) n'ont pas attendu pour embêter mon petit ordi qui ne demandait pas tant d'ennuis : bien que j'aie supprimé (je croyais)
le Word 2007 qui n'était là que pour 3 mois afin de mettre mon ancien Word (pour des raisons perso), des remises à niveau que je ne demandais pas ont diminué les possibilités d'autres utilités vendues en même temps et qui étaient censées rester éternellement. Et Office le nouveau tend toujours à vouloir s'imposer quand j'ouvre des pièces jointes bien que j'aie mis les programmes par défaut sur l'ancien Office (mais je dois faire des trucs pas conformes, peut-être, ce n'est pas normal, s'pas ? et là, je pencherais, me connaissant, pour l'erreur humaine due à mon mes pas d'ignorante en la matière).
Il m'a fait des misères aussi quand je voulais mettre Firefox et des antivirus gratuits (pour l'antivirus, c'est un ami qui est allé vérifier que Norton était hors circuit, car les petits malins nous cachent des trucs dans tous les coins maintenant pour empêcher ça ! j'ai l'impression que cet ordinateur est bourré d'espions), mais tout s'est arrangé par
la suite (Explorer, viré aussi, bing !)

Merci pour tout, je vais aller explorer tout ça.
(et toutes mes excuses pour les séries de parenthèses ouvertes et pas refermées, quelle mauvaise adepte de la disgression je fais !)

stinker a dit…

OpenOffice
Je veux dire qu'OpenOffice peut lire et exporter un document Word, alors que Word ne peut pas (de lui-même) lire un document OpenOffice. Pour vos partenaires qui utilisent Word, ça ne fait aucune différence : ils vous fournissent des documents Word et vous leur rendez des documents Word. (Je l'ai fait souvent avec des journalistes qui travaillent sur Mac et des traducteurs qui utilisent Windows).

Gimp
Idem pour Gimp. Les formats natifs, .PSP pour PhotoShop et ... attendez que je le lance ... .xcf pour Gimp sont utilisés pour archiver des photos que l'on veut retravailler, car ils sauvegardent toutes les informations (colors, layers, etc). Ils intéressent les photographes. Sinon, évidemment, les deux logiciels peuvent exporter des photos dans tous les formats habituels : .png, .jpg, .gif, bitmaps, etc. C'est ce dont on a besoin dans la plupart des cas.

Inkscape
Jamais essayé sous Unix, mais je n'en ai entendu que du bien de la part d'utilisateurs de Linux (qui semblaient savoir de quoi ils parlaient). Je suis en train de le compiler pour NetBSD

Scribus
Je ne sais pas ce que ça vaut. Je viens de le compiler. Ah ! Eh bien, grâce à vous deux, les gens qui me demanderont de leur installer Unix auront en prime un programme de DTP. Heureusement, personne ne me demande de lui installer Unix ... et c'est un avantage supplémentaire de ce système, de mon point de vue. ha! ha!

Fleur a dit…

Merci. merci beaucoup, même. Je vais digérer tout ça (sans sel) et voir comment modifier mes habitudes.
(Unix, c'est pas un système utilisé pas mal pour France Télécom et La Poste ? Il me semble qu'une amie qui bosse sur les systèmes d'exploitation pour ces entreprises me parlait bcp d'Unix : c'est un truc qui est fini ?
Je confonds peut-être, j'ai du mal à retenir les infos de domaines que je ne maîtrise pas...)

stinker a dit…

C'est le roi des systèmes, celui qu'on continuera à utiliser au XXIII ème siècle, quand Windows aura été broyé par les shredders. Pendant longtemps, Unix n'était pas libre et il y avait autant de versions que de marques d'ordinateurs. Il s'agissait de 'gros ordinateurs', pas de PC. C'est alors que Linus Torvald a développé Linux, Un Unix pour PC. Linux n'est pas une version de Unix, c'est une réécriture complète (personne ne doute que Linus Torvald soit un génie) . Dans les années 90, les sources de Unix sont devenues libres, une revendication qui durait depuis des années à l'université de Berkeley, d'où le nom de Free BSD (Berkeley Software Distribution).
Les systèmes Linux et Unix sont très proches. L'utilisateur ne voit pas de différence, car les logiciels et l'environnement de travail sont identiques. La grande différence réside dans la philosophie. Il y a plus de logiciels disponibles sous Linux, car il y a plus de gens qui travaillent dessus ... mais comme il y a plus de gens, c'est aussi plus le bordel. La rivalité entre Linux et Unix est permanente ... mais bon, on se file quand même des coups de main contre un ennemi commun.
La plupart des servers d'Internet tournent sur Linux ou Unix (y compris ceux de Microsoft. Ils sont pas fous au point de mettre Windows sur leurs servers).

Fleur a dit…

Ah, je comprends (j'ai dû comprendre de travers quand la copine m'a parlé d'abandon de ce système par France Télécom et la Banque postale).
Mais tout de même le moindre pékin (tel moi) peut-il s'adapter aussi vite qu'avec ce qu'il a appris sur des systèmes aujourd'hui controversés (Microsoft de mes cauchemars), j'ai du mal à le croire (malgré le passage où vous en parliez un peu plus tôt)...

Fleur a dit…

Stinker, pour alimenter le feuilleton antiMicrosoft, voilà la suite des aventures de la pieuvre (ne pas faire d'arrêt cardiaque s'il-vous-plaît sur ce blog, il n'est pas équipé pour :
http://www.latribune.fr/info/Microsoft-lance-une-OPA-sur-Yahoo-a-44-6-milliards-de-dollars-~-IDA04F576A243D277EC12573E2003F7318
http://fr.biz.yahoo.com/01022008/17/yahoo-flambe-de-60-apres-l-opa-de-microsoft.html
http://www.boursier.com/vals/US/microsoft-les-details-de-la-lettre-adressee-a-yahoo-news-270569.htm

stinker a dit…

@ Fleur
Un petit effort ! Allez donc lire l'explication que j'ai donné à Paul sur comment insérer des liens dans les commentaires et réécrivez-nous tout ça en bon uniforme !
Il n'y a pas grand chose qui m'étonne de la part de Microsoft. On a cru pendant longtemps que Windows avait été conçu pour des Ferengi. On sait aujourd'hui qu'il a été également développé par des Ferengi. Et ces derniers ne brillent ni par le goût ni par l'esprit.

stinker a dit…

@ Fleur
Voici les snapshots promis :
OpenOffice - sous Linux Debian + Xfce lisant un document Word quelconque trouvé sur le Net.
Gimp - sous NetBSD + Icewm lisant un document PhotoShop (.PSD et non pas .PSP ! PSP, c'est PaintShopPro. Je corrige mon erreur)
scribus sous OpenBSD + Kde
Inkscape - sous Linux Debian + Gnome éditant un fichier SVG.

compatibilité (échanges de formats ) :
- OpenOffice / Word : oui
- Gimp / PhotoShop : oui
- Scribus / Xpress : non
- Inkscape / AI : oui jusqu'à Illustrator 8.0 (mais pas réussi à ouvrir un fichier .AI en ce qui me concerne).

Voilà ce que je peux dire à vue de nez, mais je ne suis pas spécialiste de ces logiciels (ni d'aucun autre d'ailleurs). Pour plus d'infos, il faudrait demander à quelqu'un dont c'est le métier.

KDE, Gnome, Xfce et Icewm sont des environnements de bureau (ou gestionnaire de fenêtre dans le cas d'Icewm) utilisé sous Linux et Unix. Avec Windows, le bureau fait partie du système ( = système monolithique, global, mondialisé, capitaliste ). Sous Linux, c'est un logiciel comme un autre qui n'est pas lié au système, et on peut utiliser celui que l'on veut. Il y en a ... pfff ! ... une centaine, je dirais, des plus complets ( KDE et Gnome) aux plus minimalistes ( TWM )

Bon, voilà de la lecture pour le week-end. Si après ça, vous n'épatez pas les copines, je mange mon chapeau de cow boy.

Fleur a dit…

Merci beaucoup Stinker (et par ricochet, cm).
je pense qu'il va me falloir plus d'un week-end pour assimiler tout ça (la plume et le papier, la règle et le crayon, c'était pas si mal que ça, le vieux temps... On mettait des heures à faire un journal certes, mais c'était simple ! Enfin je crois...) !
Pour les balises, désolée, j'ai copié les conseils mais j'ai envoyé tous mes mails hop dans la seconde où c'est tapé (du coup, les balises passent à la trappe).

stinker a dit…

Si le but, c'est l'écriture, alors rien de tel qu'un stylo-plume ...
Le papier qui brûle
Geste ridicule
J'ai renversé
Sur l'encre d'études
Bleue des mers du Sud
Le cendrier

(Qui vous savez)

Fleur a dit…

Bon je remets juste les liens qui ne marchaient pas ici, mais j'éviterais plus tard de placer là des choses aussi... boursières ! (ça vieillit mal, le lendemain on s'en désintéresse déjà.

microsoftopasuryahoo

yahooflambe

Fleur a dit…

Oui, qui nous savons...
ça devait finir comme ça, un jour :
"Qu'on pousse l'un vers l'autre
Chargés remplis. (mais)
Les wagonnets
Qui nous éloignent l'un de l'autre
Erreur du destin qui choisit."

stinker a dit…

Nun, zurueck zum Thema ! Fuer die Deutschsprachigen dieses Fazit aus der letzten CT' (03/2008):

Die Bilanz nach einem Jahr faellt bei weitem nicht so schlecht aus wie jene nach dem ersten drei Monaten: Viele Arbeiten auf der Baustelle sind weit fortgeschritten, auch wenn sie noch nicht ueberall abgeschlossen sind.
Wer heute vor der Wahl steht, ob auf dem neuen PC Windows XP oder Vista laufen soll, kann beruhigt zu Vista greifen. Will man ein Windows mit 4 GByte RAM oder mehr betreiben, hat man ohnehin kaum eine andere Wahl .../...


Das stimmt allerdings. XP kann in der Regel nicht mehr als 2GB Speicher adressieren. Es macht keinen Sinn mehr als das einzubauen, wuerde sogar das System weniger stabil machen. Wer mehr will bzw. braucht sollte zu Vista oder zu einem echten Betriebsystem wie Linux oder Unix greifen.