vendredi, novembre 07, 2008

Quand la pub est mal placée…


Source image : Lupe

6 commentaires:

William Skyvington a dit…

Depuis un bon moment, le Macintosh s'avère excellent, paraît-il, pour faire tourner Vista et n'importe quelle application PC. Il suffit d'exploiter un dispositif logiciel Mac nommé Boot Camp, décrit ici. Evidemment, on achète normalement un Mac pour faire tourner des applications conçues pour la machine d'Apple, mais un acquéreur de Mac n'est pas pour autant obligé de dire définitivement au revoir à l'ensemble de ses ouils PC.

Rien à voir avec ça. Je me permets de te signaler que la régate virtuelle Vendée Globe démarre ce weekend. Mon voilier, nommé Gamone, est prêt à partir, au milieu de milliers d'autres bateaux virtuels. Les experts s'organisent en véritables équipages, chacun devant son écran personnel, pour partager la navigation virtuelle, permettant ainsi aux uns et aux autres de dormir, de travailler, de faire autre chose...

cm a dit…

Merci pour le tuyau, William, mais même sur un Mac, je ne veux pas de Vista… On va voir ce que Windows 7 nous propose…

Je n’ai pas beaucoup de temps ce week-end, mais je vais essayer de m’inscrire sur le Vendée Globe virtuel.

Paul a dit…

Seven is reputedly very good...

cm a dit…

Vista was supposed to be revolutionary...

Paul a dit…

Quite so, but this comes from people who are ostensibly independent - and they say that Seven is much better than Vista!

stinker a dit…

@ William ( Qu'alliez-vous faire dans la treizième avenue ?)

Vous pouvez en effet installer Windows et/ou Linux sur un Mac équipé d'un processeur d'Intel, soit la plupart des IMacs, Mac Books et Mini Macs d'aujourd'hui. Mais il faut pour cela créer de nouvelles partitions et d'abord réduire la partition de Mac OS X qui occupe normalement tout le disque dur. C'est une opération délicate, dont l'issue (parfois malheureuse) peut se résumer par la formule consacrée : "you do it at your own risk".

Il est plus sage de créer les partitions soi-même avec la commande diskutil, plutôt que de laisser ce soin au Boot Camp Assistant. Le "Volume" de Mac OS s'appelle par defaut "Macintosh HD" et occupe la deuxième partition (disk0s2). On peut s'en assurer en tapant:
diskutil list
Il est possible de créer 2 partitions supplémentaires (pas plus!). La commande suivante réduit la partition de Mac OS X de 60 GB (à condition que cette place soit disponible) et crée une partition de 28 GB pour Linux et une autre de même taille pour Windows. Dans ce cas de figure, il est impératif que la partition dédiée à Windows soit la dernière !

sudo diskutil resizeVolume disk0s2 60G "Linux" "Linux" 28G "MS-DOS FAT32" "Windows" 28G

Cette commande ne formate pas les partitions. Celles-ci seront formatées plus tard lors par les OS respectifs lors de l'installation.

Ces commandes sont bien sûr à taper dans un terminal de Mac OS X. Pour l'anecdote, j'ai demandé l'année dernière à un vendeur patenté du magasin Apple de ma commune de m'ouvrir un terminal sur un IMac ... histoire de taper quelques commandes dedans ... Il m'a regardé, prêt à suffoquer comme si j'étais un criminel et je pensais qu'il allait appeler la police. "Pourquoi voulez-vous ouvrir un terminal ?" "Je n'ouvre jamais de terminal!" "J'ouvre un terminal quand il y a un problème et que je réinstalle le système et alors ... il faut que je fasse bien gaffe à ce que je fais". Je vous résume et je traduis comme je peux, cette conversation délicieuse s'étant tenue dans la langue de Shakespeare (pas très sympa pour Shakespeare, mais bon ... il en aura vu d'autres). J'ai finalement acheté mon IMac au London Drugs, où les vendeurs sont au moins obligés de faire semblant d'être intelligents.

Si donc, vous êtes l'heureux propriétaire d'un Mac et qu'à l'instar de ce vendeur patenté ( mais pas tenté non plus !), vous rechignez à ouvrir un terminal (If you don't know what it is, then you don't need it) ... je vous conseillerais plutôt d'utiliser le logiciel VirtualBox sur votre Mac et d'installer Windows (XP ou Vista), de même que Linux dans une "virtual machine". Avec Windows, il est même possible de tirer la fenêtre d'une application hors de la virtual machine sur le desktop de Mac OS X. Cette solution est certes un peu moins rapide pour les applications (oubliez DirectX et les jeux en 3D!), mais elle ne présente aucun risque pour votre système et vos données et a le mérite d'être relativement "uncomplicated". En outre, elle permet d'utiliser Mac OS et Windows, non pas en alternance mais en même temps.

@cm ... bon, je faisais que passer pour tester Opera/Flash ... eh ben ... ça marche plus du tout sous Unix. Ce coup-ci, ils ont dû passer le format des vidéos en Flash 9, et ça ne marche pas avec mon émulateur ... parce ces $*@#$%^*! de Flash de mes deux (oups ! pardon!) utilisent "alsa", le sound system "propriétaire" de Linux. Moralité : Windows, Mac, Linux ... vous êtes tous d'affreux capitalistes ... et Bandiera rossa la trionferà ... Evviva il socialismo e la libertà! Na !