mardi, août 26, 2008

Histoires de tapis roulants

Paris
Il était une fois le tapis roulant de Montparnasse, promis à un grand avenir : 11 km/h, le plus rapide du monde... presqu'un tapis volant !

"Il devait faire gagner une minute trente aux 110 000 voyageurs qui passent par la station chaque jour, sur les 183 m qui séparent les lignes 4 et 12 des lignes 6 et 13. [...] Pour un usager quotidien, ce sera 15 minutes de gagnées par semaine et 10 heures chaque année."

Mais voilà, le sort en a décidé autrement :

"Aujourd’hui, pourtant, quand il fonctionne, il va à la même vitesse que les autres tapis roulants".

Le problème est sa longueur (183 m) : "dès qu’un petit boulon dérape, tout s’arrête, ou presque."
Source : rue89

[Question subsidiaire : si l’on utilise ce tapis roulant (lorsqu’il veut bien fonctionner) plusieurs fois par jour et que l’on gagne, admettons, trois jours chaque année : va-t-on rajeunir pour autant ? Si rajeunissement il y a, dépend-il de la direction du tapis ?]

Bruxelles
Il en va tout autrement pour le "tapis roulant mangeur de doigts d’enfants" de l’aéroport de Bruxelles : en un mois, 3 enfants ont perdu un doigt ou une phalange dans le mécanisme de ce tapis.

Cela ne semble pas trop l’impressionner, car il fonctionne toujours.

Mis en cause cette fois : les parents. "Les parents sont souvent en train d'attendre devant leur porte d'embarquement ; les enfants s'ennuient, vont jouer et c'est bien là le risque principal".
Source : actu24.be

MAJ : Je viens enfin de comprendre pourquoi la plupart de tapis roulants et autres escalators ne fonctionnent pas. Il s’agit du désormais bien connu Complot des réparateurs d'escalator.


9 commentaires:

isabelle a dit…

ah c'est trash, votre rentrée, cm (les doigts coupés des enfants joueurs)... ça me donne envie de partir en vacances pour oublier tout ce sang!
Quant au tapis de Montparnasse, quand il allait très vite, il fallait accompagner le mouvement pour n'avoir ni vertige ni mal au coeur: gare aux éclopés!
Je préfèrerais amplement quelque autre tapis volant...

cm a dit…

Fleur,

Je vous conseille vivement de prendre des vacances – ou à défaut – de lire ma mise à jour concernant cet article. Mais pitié, pas de lecture au premier degré.

Paul a dit…

More on the Tapis Roulant

Fleur a dit…

Je ne fais jamais de lecture au premier degré, cm, contrairement à la lecture que l'on peut faire de mes interventions, en général toutes à tiroirs. Tel est pris en général qui croyait prendre...
Je vais peut-être quand même prendre des vacances, s'il faut vous lire au premier degré!

Jarod Bendson a dit…

Une idée pour vos vacances, Fleur : et si vous alliez faire un reportage sur ce fameux tapis roulant de l'aéroport de Bruxelles ?
Rassurez-vous, il existe aujourd'hui des ordinateurs contrôlés par le simple mouvement des yeux.

Clignez deux fois des yeux si vous avez lu ceci au second degré ; sinon remettez vos lunettes noires.

isabelle a dit…

Mes lentilles (non implantées) me font voir tout flou. Mais je vais quand même en plus remettre mes lunettes noires (roses) pour éviter d'être éblouie par tant de nièmes degrés!

isabelle a dit…

Quant à mes futurs doigts coupés, je vous les envoie en express ou je reste silencieuse suffisamment longtemps pour vous prouver que je ne peux plus taper sur le clavier?

William Skyvington a dit…

L'anecdote signalée par Paul m'a fait énormément rire : la vieille mémé suédoise qui se pose le cul sur le tapis roulant derrière ses bagages, tout en priant Dieu que tout ça arrive magiquement au terminus. Finalement, le concept essentiel d'un tapis moderne qui roule serait d'être magique, n'est-ce pas ? Testeur éventuel, je n'oserais jamais m'asseoir sur un tapis roulant pour voir s'il s'envole, question de ne pas me faire arracher horriblement les couilles. Cela dit, j'ai toujours aimé marcher bêtement, plutôt que de me faire transporter.

cm a dit…

"[...] tout en priant Dieu que tout ça arrive magiquement au terminus."

Quel terminus ? Stairway to heaven ou Highway to hell ?