dimanche, décembre 16, 2007

Quand la souris n’a plus peur du chat...

... mais où va-t-on ?

Source : cyberpresse.ca

"Les souris sont naturellement terrifiées par les chats et habituellement elles paniquent ou s'enfuient quand elles en sentent un, mais les souris privées de certaines cellules nasales par des manipulations génétiques n'ont donné aucun signe de peur".
Source : cyberpresse.ca

Ko Kobayakawa, en collaboration avec d’autres scientifiques japonais, a crée des souris génétiquement modifiées qui n’ont plus peur des chats. Il semblerait que ces souris se montrent "joyeuses" (comment la joie se manifeste-t-elle chez la souris ?) lorsqu’elles rencontrent un chat et vont jusqu’à se frotter contre lui !

La peur serait-elle génétique ? Cette étude pourra-t-elle servir à mieux comprendre les phobies humaines ou les TOC (troubles obsessionnels compulsifs), comme le suggère Ko Kobayakawa ? Après l’époque du "tout psychologique/psychanalytique" (surtout en France), va-t-on maintenant se diriger vers le "tout scientifique" ?

C’est aller un peu trop vite à mon avis. Ce que démontre cette étude, si tant est qu’on puisse utiliser ce terme, c’est que la peur déclenchée par l’odorat peut être contrôlée. Mais quelle est la fonction de l’odorat chez l’être humain ? A la différence des animaux, nous sommes avant tout des sujets parlants. Nos peurs et phobies se constituent à partir de nos expériences, traumatismes et fantasmes, me semble-t-il.

Du coup, je vais peut-être relire "Le petit Hans" de Freud...

1 commentaire:

Paul a dit…

Much nicer picture than the one in the gallery in Avignon...
Paul