samedi, octobre 28, 2006

Excès de lenteur

Il y a une justice sur cette terre (parfois)

« Un conducteur a été verbalisé aux Sables d'Olonne pour 'vitesse trop réduite' en bordure de plage où la vitesse était limitée à 50 km/h.
Il a été contrôlé aux jumelles à 36 km/h alors que derrière lui les appels de phare se multipliaient. Il a été verbalisé pour 'vitesse trop réduite' avec à la clé une amende
de 22 €.

Une infraction prévue dans l'article du code de la route R413-19 mais ‘rarissime’, explique-t-on au commissariat des Sables d'Olonne.
Pour que la verbalisation soit valable, il faut qu'il ait été constitué que le conducteur roulait en dessous d'une vitesse moyenne et constituait une gène aux autres véhicules. »
Source : France 2

Ce que ne dit pas cet article :

  1. cela s’est passé en plein jour,
  2. la visibilité n’était pas réduite,
  3. l'automobiliste ne conduisait pas en état d'ébriété,
  4. le conducteur n’était pas un "senior" comme on appelle maintenant les "vieux" (qui par ailleurs conduisent merveilleusement bien - la plupart, en tout cas), mais une personne de 40 ans,
  5. les routes des Sables d'Olonne ne ressemblent pas (à ma connaissance) aux départementales le l’Ardèche.
Pour ma part, j’estime qu’une conduite qui se caractérise par un "excès de lenteur" peut se révéler aussi dangereuse que celle qui est régulièrement puni pour "excès de vitesse", sinon plus. Petit problème : on ne sait pas trop ce qui signifie une "vitesse réduite".

Article R413-19
  • Aucun conducteur ne doit gêner la marche normale des autres véhicules en circulant sans raison valable à une vitesse anormalement réduite. En particulier sur autoroute, lorsque la circulation est fluide et que les conditions atmosphériques permettent une visibilité et une adhérence suffisantes, les conducteurs utilisant la voie la plus à gauche ne peuvent circuler à une vitesse inférieure à 80 km/h.
  • Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions du présent article est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la deuxième classe.
Décret n° 85-807 du 30 juillet 1985 art. 2 Journal Officiel du 31 juillet 1985
  • Aucun conducteur ne doit gêner la marche normale des autres véhicules en circulant sans raison valable à une vitesse anormalement réduite. En particulier sur autoroute, lorsque la circulation est fluide et que les conditions atmosphériques permettent une bonne visibilité et adhérence, les conducteurs utilisant la voie la plus à gauche ne peuvent circuler à une vitesse inférieure à 80 km/h.
  • Tout conducteur contraint de circuler momentanément à allure fortement réduite est tenu d'avertir les autres usagers, qu'il risque de surprendre, en faisant usage de ses feux de détresse.
  • Lorsque la circulation est établie en file(s) ininterrompue(s), l'obligation prévue à l'alinéa précédent ne s'applique qu'au dernier véhicule de la ou des files concernées.

3 commentaires:

moumousse a dit…

je connais bien les Sables d'Olonne
c'est une promenade comme la promenade des anglais et la vitesse devrait être limitée à 30km/h , tellement , la mer est belle.
J'ai souvent fait ce parcours , et , surtout en été , il est impossible d'aller plus vite ( trop de danger)
mais ta réflexion est bonne sur routes et autoroutes

cm a dit…

Peut-être... je ne connais pas bien les Sables d'Olonne. Je ne peux parler que de mon expérience parisienne. Prenons par exemple la voie dite "rapide" - dénomination quelque peu mensongère, car la plupart du temps on roule à 20km/h pour cause de bouchons. Cette voie est limitée à 50km/h et parfois la circulation est fluide. Il est surprenant lorsqu'on tombe, à la sortie d'un virage, sur une voiture qui roule à 30km/h. Dangereux également : la voiture qui roulait derrière moi a failli me rentrer dedans...

moumousse a dit…

pour épondre à cm , il ne s'agit que du " remblai " des Sables